Kalel Koven

Kalel Koven réalise sa série Light of my eyes en 2010. C'est la première fois qu'il foule le bitume de New-York. C'est aussi la première fois qu'il se rend aux Etats-Unis. 
Un rêve enfin réalisé, il faisait froid, c'était en janvier. Pourtant il est tombé éperdument amoureux de la ville. Y vivre lui est apparu comme une évidence.
Tous nos photographes